Union : Message aux influenceurs, déclarants…

Nos mots sont parfois différents, mais nos maux sont les mêmes !

Compagnons de la démocratie et de la liberté, nous sommes en accord, la situation n’est pas bonne. Ne pouvons nous pas faire abstraction, un temps, de nos divergences trop souvent sources de division ? Mettre de coté les chamailleries pour le bien commun ?
 
Non la situation n’est pas bonne, les infos et bruits de couloir, que nous voyons passer ces derniers jours, nous amènent à penser que le gouvernement ne restera pas les bras croisés pour cette rentrée. Ce ne sont que des bruits de couloir pour le moment, mais des restrictions de circulation pour les non-vaccinés pourraient arriver mi-Septembre, bref un durcissement…
 
Il est plus que temps de nous rassembler et d’arrêter au plus vite cette division, division qui ne profitera qu’à ceux qui nous gouvernent.
Que ce soit pour un pass sanitaire ou toute autre loi, la voix du peuple est de plus en plus ignorée et bafouée, combien de temps encore allons-nous subir la destruction de nos libertés, liberté de choisir, liberté de parler, liberté de contester ?
 

Manifester c’est le seule chose légale que nous pouvons encore faire, comment faire entendre la voix du peuple autrement ?

Il n’y a même plus de référendum, notons que pour le dernier, le vote des français n’a même pas été pris en compte…
Le peuple de France n’a plus que la rue pour faire entendre sa voix sur les lois mises en place pendant un quinquennat et souvent bien différentes des programmes et promesses présidentiels.
Bref, la contestation est de plus en plus difficile et même les réseaux sociaux censurent de plus en plus, oui, il ne nous reste que la rue pour montrer que nous existons.
 
Nous devons nous battre pour que le peuple de France soit représenté équitablement dans les décisions qui dirigent sa vie, un Ric ou autre chose, peu importe, redonner du pouvoir au peuple. Redonner le goût aux citoyens de s’intéresser à la vie de leur cité, « la politique ».
 
Imaginez que la politique soit un jeu et que certains auraient le sentiment de ne pas pourvoir jouer, que jamais on n’écouterait leur voix, pire ils ne pourraient même plus participer (référendum).
 
 
Il est temps, il est vraiment temps de nous unir, retrouvons-nous derrière une bannière commune, La Liberté et la Démocratie ! Ce sont les mêmes maux…
Que Paris donne l’exemple et la province s’unira peut-être elle aussi, il y a d’ailleurs beaucoup moins de divisions en province…
 
Je vous demande de réfléchir, la situation le mérite et comme j’aime le dire, nous sommes le peuple de la liberté de penser alors ne nous gênons pas, pensons, avant qu’il ne soit trop tard !
 
À voté ! : « Union », À bon entendeur…
 
Publication Facebook :
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *